Toyo Observe GSi-6 : pour la performance, et beaucoup plus

/ Toyo Observe GSi-6 : pour la performance, et beaucoup plus

Toyo Observe GSi-6 : pour la performance, et beaucoup plus

Par |2020-11-26T14:39:53-05:00jeudi 26 novembre 2020|Sur la route|

Quand Toyo a lancé son pneu Observe GSi-6, on affirmait avec insistance qu’il s’agissait d’un pneu de performance. Un pneu que l’on destinait clairement aux voitures sport que les passionnés conduisent même en hiver. Pas question alors de lésiner sur l’adhérence.

II arrive parfois que le hasard, ou l’entêtement, font bien les choses. Nous avons donc décidé de mettre à l’épreuve ces nouveaux pneus Toyo Observe GSi-6 tout au long de l’hiver. Mais parce qu’on aime bien faire les choses différemment, notre voiture de performance sera, dans les faits… une Mazda5!

Vous avez bien lu. Un véhicule familial, de petite taille, et pas nécessairement (voire pas du tout), conçu pour des randonnées sportives hivernales. Qu’à cela ne tienne, on veut savoir exactement ce que valent ces Toyo.

Après tout, ils sont aussi vendus pour être posés sur des véhicules de tout acabit. Ils sont prévus pour la performance, mais en utilisant les plus récentes technologies, devraient être dotés d’une adhérence exceptionnelle, et d’une capacité de direction unique.

Bref, des pneus qui devraient faire le travail, pour tout l’hiver, y compris sur notre véhicule familial. Pour en faire l’essai, nous en profiterons pour emprunter parfois une famille, qui effectuera aussi à son tour l’essai du véhicule. Deux jeunes adultes, au début de la trentaine, pas particulièrement férus de conduite sportive mais plutôt de sécurité, et leurs deux jeunes enfants, prendront le volant en alternance avec nous de ce véhicule.

Nous saurons donc, quelque part en février, si les Toyo sont à la hauteur de leur réputation ! On vous tient au courant!

Les Toyo Observe GSi-6

Ce sont les pneus de dernière génération de Toyo. Ils profitent de la technologie Microbit, une façon unique d’utiliser de la poudre de noix intégrée à la semelle des pneus pour en maximiser l’adhérence. Évidemment, cette poudre s’ajoute à la silice traditionnelle, pour une meilleure répartition de la température sur la bande de roulement.

Physiquement, le style des pneus est aussi adapté à toutes les conditions. Des rainures d’évacuation coniques évacuent rapidement l’eau ou la gadoue du centre du pneu. La lamellisation ondulée tridimensionnelle de Toyo rehausse les performances du pneu, notamment en situation de freinage, de virage ou d’accélération et augmente sa durée de vie.

Bref, de bien belles qualités, du moins selon Toyo. Mais au moment d’écrire ces lignes, il n’y a que quelques heures à peine que les pneus sont installés sur notre voiture, et la chaussée est chaude et presque sèche. Il faudra donc attendre quelques semaines pour en savoir davantage sur les vraies performances du Toyo Observe GSi-6. Revenez donc sur Blackcircles.ca pour tout connaître de notre essai!