Toyo Observe GSi-6: la fin de l’hiver

/ Toyo Observe GSi-6: la fin de l’hiver

Toyo Observe GSi-6: la fin de l’hiver

Par |2021-03-05T15:36:22-05:00vendredi 05 mars 2021|Sur la route|

Vous me direz que l’hiver n’est pas totalement terminé, et vous aurez raison. Appelez cela un vœu pieux. Une espèce de demande à l’univers pour que la neige et le froid s’en aillent. Mais les derniers mois m’ont quand même permis de mettre à l’épreuve les nouveaux pneus Toyo GSi-6 Observe.

D’entrée de jeu, et je l’avais dit en début de saison, j’étais sceptique. Car les Toyo Observe ont la grande qualité d’être d’excellents pneus de performance. Ce qui, sur un véhicule comme une Mazda5, n’est pas exactement un besoin.

toyo gsi 6 observePire encore, en fait, il s’agit même en général d’un handicap. Car la Mazda5 a beau être une petite minifourgonnette pratique, elle n’offre ni la conduite dynamique, ni la tenue de route d’une sportive. J’avais donc un peu peur, malgré les prétentions du fabricant, que les pneus ne soient un peu trop dynamiques pour les besoins.

Après deux mois de conduite régulière, j’ai pu me rendre compte de leur polyvalence, et de leur efficacité, sous tous les types de voiture. Ce qui, je le confirme, m’a vraiment surpris.

Le pneu

Un peu d’introduction d’abord. Le Toyo GSi-6 Observe est la nouvelle génération de pneus Toyo. Il conserve les éléments comme le Microbit, ces coquilles de noix broyées dans la semelle qui augmentent l’adhérence. Mais c’est surtout le dessin de la semelle qui se distingue cette année.

semelle observe gsi-6Les sillons, en forme de spirale au centre, assurent une meilleure évacuation sur toutes les surfaces. Et la multitude de rainures viennent confirmer que, peu importe la direction, le pneu sera en mesure de réagir rapidement.

La crainte : que ces sillons multiples ne viennent augmenter le bruit ambiant. Erreur. Difficile de dire si c’est la composition de la semelle ou le complexe dessin de sillons, mais le bruit de roulement est moins imposant que par le passé. Et quand on sait que la cabine d’une Mazda5 agit littéralement comme une boite à écho, on s’étonne de ne pas entendre plus de bruit provenant des pneus.

L’expérience

Précisons ici que le véhicule m’a servi à quelques reprises, mais a aussi servi à transporter la petite famille de l’un de mes enfants. Petit couple, deux jeunes enfants, il ne fallait pas que les conditions hivernales les mettent à risque lors de leur déplacement.

Le constat est le même. Dans la neige profonde, les pneus ont été en mesure de se frayer un chemin pour garantir une certaine adhérence. La légèreté relative du véhicule à l’arrière entrainant cependant parfois une perte d’adhérence. Mais il fallait insister un peu.

La grande trouvaille, c’est sur la glace. Le GSi-6 se donnait littéralement des allures de joueur de hockey tant il mordit avec conviction dans les surfaces les plus glacées. En circulant en zone urbaine moins fréquentées, ou la neige compacte formait une couche glissante sur la chaussée, les pneus ne semblaient pas du tout affectés par les conditions. En fait, ils assuraient même une distance de freinage inférieure à la plupart des autres véhicules qui circulaient dans les mêmes conditions.

Mes conditions favorites cependant sont celles de la chaussée mouillée. Alors que la fonte commençait à se faire sentir, les chaussées devenaient plus humides mais gardaient une froide température. On avait presque l’impression que les GSi-6 aspiraient l’eau avant de mordre à l’asphalte, tellement le freinage était court, et sans surprise.

toyo observegsi 6

La conduite

C’est ici sans doute que le Toyo m’a le plus impressionné. Les parois rigides résistaient fort bien au poids du petit véhicule, et peu importe l’enthousiasme de mes virages, les pneus demeuraient suffisamment solides pour ne jamais faire ressentir de faiblesse dans ce domaine.

Agréables sur tous les types de chaussées, affichant un mordant surprenant sur la quasi-totalité des surfaces, les Toyo GSi-6 Observe se sont avérés des compagnons hivernaux surprenants. Mieux encore, pour un tarif (regardez sur Blackcircles.ca) qui est plus que raisonnable.

Dernier détail, précisons que le GSi-6 Observe est désormais disponible pour les berlines et VUS, les VUS et camions de plus grande taille mais aussi pour les voitures de performance. Sincèrement, il s’agit d’une évolution remarquable pour des pneus devenus soudainement plus polyvalents que jamais.

 

PHOTOS DANY BUTEAU