Sur la route de l’Hudson en Fiat 500x 2019

/ Sur la route de l’Hudson en Fiat 500x 2019

Sur la route de l’Hudson en Fiat 500x 2019

Par |2019-07-29T16:12:51-05:00jeudi 25 juillet 2019|Sur la route|

(Newburgh, NY) – New York, New York. Ville de tous les abus, de toutes les activités. Ville bourdonnante et toujours active. Comme l’a si bien dit Sinatra : la ville qui ne dort jamais. Mais il suffit parfois d’en sortir, de quelques kilomètres à peine, pour découvrir des petits trésors bien dissimulés.

C’est exactement ce que j’ai fait en quittant New York vers le nord, le long de la rivière Hudson, au volant de la Fiat 500x 2019 et son nouveau moteur. Une petite randonnée de moins de 250 kilomètres qui m’a quand même fait découvrir des richesses inconnues.

La voiture

À tout seigneur, tout honneur. Mon escapade s’est effectuée au volant de la Fiat 500x, dotée d’un nouveau moteur 4 cylindres Multiair de 1,3 litre. Un moteur plus puissant (177 chevaux), plus nerveux (210 livres-pied de couple), plus économique (environ 55 kilomètres par plein de plus) et surtout, beaucoup mieux équilibré.

En fait, les amateurs de Fiat 500 se souviendront que la transmission 9 vitesses, jumelée à l’ancien moteur, avait occasionné quelques ratés. Ici, on a l’impression que moteur et boite de vitesses sont jumeaux identiques, et que les deux se marient sans anicroche. Une nette amélioration!

Pour chausser le tout, des pneus Continental 17 pouces (215 de largeur) qui se sont avérés un peu bruyants sur les chaussées urbaines de la Grosse pomme. En fait, l’asphalte ayant davantage souffert en zone de ville, on a ressenti le bruit ambiant. Une vérité d’autant plus grande que la température était élevée, faisant chauffer le caoutchouc plus que ne le veut la décence.

Sur les routes de campagne, on a senti quelques hésitations en adhérence latérale lorsque l’on poussait la conduite un peu, mais sans plus. Dans les faits, les pneus sont à la hauteur de la voiture : pas exceptionnels, mais sans soucis.

Étape 1 – le départ

C’est du Shop Studio, une galerie d’art du Garnment district, que s’est effectué le départ de cette randonnée. Entourée d’œuvres d’art contemporain, la Fiat 500x se trouvait à sa place, elle qui se caractérise par un design raffinée et une personnalité affirmée.

Et c’est au pied du Vessel, un gigantesque monument nouvelle érigé dans le Hudson Court, que nous avons pu tester les accélérations brusques de la Fat 500x. Vous essaierez de faire autrement quand des dizaines de taxi et d’autobus (nous étions tout juste à la sortie du terminus) klaxonnent à qui mieux mieux pour faire entendre leur impatience.

Histoire de sauver un peu de trafic, pas question de traverser Time Square. Direction plutôt la 9A vers le nord, pour nous mener au pont Georges-Washington, traversé sans le moindre souci.

Étape 2 – l’autoroute

Si vous êtes allés dans le secteur newyorkais en voiture, vous connaissez le Palisade Highway, une charmante autoroute bordée d’arbres en abondance, qui traverse le New Jersey. La chaussée y est bien entretenue, et le décor agréable. Idéal pour tester la vitesse de croisière de notre Fiat 500x qui n’a pas fait entendre de grognement intensif.

Petit détail, elle a tendance à jouer dans les hauts rapports pour épargner en carburant, lorsqu’elle roule à vitesse d’autoroute. Mais elle rétrograde avec précision (mais un petit délai), lorsque vient le temps d’enfiler les reprises.

Étape 3 – la campagne

La route est sinueuse, la vue sur l’Hudson imprenable, il est indispensable de faire quelques arrêts le long de la route au nord de New York. Parmi les incontournables, Stony Point, site historique et lieu d’une bataille rangée entre les troupes de George Washington et l’armée britannique.

Peekskill, lieu d’émeutes raciales passée, abrite aussi quelques petits bijoux d’architecture, et donne accès au Bear Moutain State Park, qui offre une vue imprenable sur la rivière.

Il y eut enfin notre destination finale, Newburgh, une ville partagée entre deux personnalités : elle propose d’une part un petit côté vieillot et abrite notamment une boutique d’antiquités qui vaut le détour. Mais une part de la ville a aussi une allure beaucoup plus militaire, gracieuseté sans doute de la base militaire de West Point, à quelques kilomètres. Un arrêt au restaurant Blu Point et un salut à son risotto, valent cependant l’arrêt.

Conclusion – le retour

Davantage autoroutier, le retour s’est effectué sans anicroche, la petite Fiat 500x jouant son rôle sans difficultés. J’avoue que j’aurais savouré un peu plus de puissance, et une insonorisation améliorée pour profiter davantage du système audio, mais la voiture n’a finalement que peu de véritables et grands défauts.

En fait, c’est son prix, largement plus élevé que ses concurrents, et sa cote de fiabilité, bien en-deçà de ses rivaux, qui la rendent moins attirante. Reste à espérer que ce nouveau moteur saura rattraper les dommages faits dans le passé à la réputation de la voiture.