Michelin Track Connect, ou comment je suis devenu un bon pilote

Par BlackcirclesCA | lundi 17 juin 2019 | BlogueSur la route

J’exagère un peu. Beaucoup même je dirais, et je m’accorde beaucoup de crédit en disant que je suis devenu un bon pilote. En revanche, il est exact que le Michelin Track Connect peut m’aider à m’améliorer. Et il peut le faire avec tous ceux qui se passionnent pour la performance.

Réglons les détails tout de suite : le Track Connect est un ensemble de capteurs et de logiciels qui ne peuvent s’appliquer qu’à un seul type de pneu, les Michelin Sport Cup 2. Et encore, pas tous les Michelin Sport Cup 2, mais bien ceux qui sont équipés en conséquence. Ce qui exige un petit déboursé supplémentaire.

Si vous ne possédez pas ce type de pneus de performance, pour le moment, ce petit bidule technologique ne vous concerne pas. Si en revanche vous avez équipé votre véhicule de haute performance de ces pneus au profil unique, continuez à lire, cela vous intéressera.

Un peu de technique

En mots simples, le Track Connect est un ensemble de quatre capteurs, d’une boite noire et d’une application pour téléphone intelligent. Chacun des capteurs s’insère dans une sorte de petite aspérité logée à l’intérieur de la semelle du pneu (oui oui, à l’intérieur). La boite noire est logée dans le coffre à gant, et le téléphone intelligent solidement accroché au tableau de bord.

Les capteurs vont lire avec précision la pression de l’air dans les pneus. Rien de nouveau me direz-vous. La grande nuance provient cependant de toutes les informations qu’on peut en tirer. L’application vous indiquera en temps réel non seulement la pression actuelle, mais aussi la pression idéale. Elle pourra même vous servir de manomètre pour la régler.

Elle est aussi conçue pour réagir à la moindre variation. Concrètement, cela vous permet de voir en direct si vous surutilisez les pneus dans tel ou tel virage. Elle vous indiquera si vous effectuez survirage ou sous-virage, et enregistre même vos temps au tour, que vous pouvez consulter dès la sortie de la piste.

Simplement  dit, vous avez droit à un instructeur numérique qui s’infiltre dans votre téléphone, et vous donne des indications en temps réel pour améliorer votre pilotage.

L’expérience

Le lancement de ce système, dont le prix de vente devrait tourner autour de 700$ (tout en sachant que les  capteurs peuvent évidemment servir lorsque vous changez vos pneus), s’est déroulé au circuit Icar, à Mirabel. Pour l’occasion, on avait mis sur la piste une Audi R8, une Corvette Z06, une Ford Mustang GT et une Mercedes-Benz AMG GT.

Quand on m’a proposé de prendre le volant de l’un des véhicules, mes yeux se sont tournés vers la R8. Une voiture que j’avais déjà eu l’occasion de piloter avec un peu d’insistance sur différents circuits. Petit bémol cette fois cependant, mon instructeur, visiblement nerveux, avait l’habitude d’accompagner des gens sans expérience de conduite sportive. Il faut dire que la piste était remplie de représentants, pas de journalistes.

Je n’ai donc jamais pu pousser la voiture à ses retranchements (ou aux miens). Ce qui, je l’admet, m’a un peu empêche d’apprécier les subtilités et le support du système Track Connect. Trop occupé que j’étais à rassurer mon instructeur en freinant. J’ai quand même pu avoir un aperçu, juste assez pour savoir que ma trajectoire était presque sans reproche (normal, à cette vitesse). Mais aussi que mes pneus avaient la bonne pression, et que mon temps au tour avait de quoi me faire rougir de gêne tellement il était lent. Mais je me promet bien de me reprendre.

Le Michelin Track Connect est disponible d’ici quelques semaines.

À propos de l’auteur

Articles similaires