Contactez-nous : (844) 926-2527 | lundi au vendredi (8.30 à 18.30 heure de l'est)

Gaspésie, on arrive avec nos pneus Kuhmo! – partie 1

/ Gaspésie, on arrive avec nos pneus Kuhmo! – partie 1

Gaspésie, on arrive avec nos pneus Kuhmo! – partie 1

Par |2020-08-07T09:58:46-04:00vendredi 31 juillet 2020|Sur la route|

Cet été étant peu propice aux vacances à l’étranger, les conditions sont parfaites pour enfin mieux découvrir notre coin de pays. Dans mon cas, c’est l’air marin, les produits locaux et les paysages pittoresques (et patrimoniaux!) de l’est du Québec et la Gaspésie qui ont su m’enchanter pendant une semaine.

Dans un Hyundai Santa Fe emprunté pour l’occasion (passagers et bagages obligent) et équipé de Kumho Crugen Premium KL33, le trajet de quelques 2000 kilomètres est déjà assez confortable. Rajoutez-y de la bonne compagnie et de la musique à tue-tête (qui permet notamment de couvrir ma voix en chantant…) et voilà qui nous met encore davantage dans l’ambiance des vacances.

Le Bas Saint-Laurent

Les quelques premières heures du voyage, séparant Montréal et le Bas Saint-Laurent, sont peu dignes de mentions. Bien que la région de Chaudière-Appalaches renferme elle aussi des trésors touristiques, notre gîte de Notre-Dame-du-Portage et sa grêve en bord du Saint-Laurent nous attendait.
De là, une vue incroyable du coucher de soleil et, de soir, des lumières de la rive d’en face. Il faut dire qu’à cet endroit, le fleuve n’est pas encore bien large. Après un court arrêt à Rivière-du-Loup, nous voilà de retour sur la route, route qui commence d’ailleurs déjà à s’escarper, bien que cela ne soit pas un problème pour les pneus Kuhmo. En fait, la chaleur intense permet une adhérence remarquable, mais, il faut bien l’avouer, occasionne aussi quelques bruits de roulement. La semelle des Kuhmo est large, et le tracé suffisamment massif pour engendrer ces bruits.
Tout près, à Pointe-au-Père, le musée à la mémoire du naufrage tragique de l’Empress of Ireland, une activité à la fois éducative et qui fait réfléchir. Un peu plus loin sur la 132, c’est au domaine historique d’Elsie Redford, maintenant les Jardins de Métis, que nous avons décidé de passer quelques heures.
Après cet arrêt, il est déjà temps de quitter vers la ville de Carleton-sur-Mer, à l’autre extrémité de la Vallée de la Matapédia.

La Baie-des-Chaleurs

De ce côté, ce ne sont plus les rives rocailleuses du Saint-Laurent, mais bien les plages de sable presque rouge qui nous accueillent. Si nous avons décidé de piquer à travers la péninsule gaspésienne, c’est pour un tout petit parc de la ville de Chandler, le bourg de Pabos.
Bien qu’en soi enchanteur, de soir, l’endroit se transforme avec les installations multimédia de Nova Lumina. Autour du thème des étoiles, le parcours illuminé nous fait découvrir la nature de la région d’un tout autre angle.
Le lendemain sur la route, qui continue à devenir de plus en plus montagneuse et sinueuse, impossible de ne pas se rappeler les images de la veille en voyant l’eau.
Malgré l’état de l’asphalte qui laisse parfois à désirer et le dénivelé causé par les Appalaches, les pneus tiennent toujours bon, gardant leur rigidité peu importe les virages appuyés entrepris par notre vaillant Santa Fe.
À l’intérieur de la voiture, souvenirs, glacière et passagers sont en toute sécurité.

Restez à l’affût pour connaître la fin de mon road trip!