La silice: plus qu’un additif!

Par Marc Bouchard | lundi 19 octobre 2020 | BlogueGuide et conseils

Quand l’hiver s’en vient, la route devient un endroit plus périlleux. En effet, les temps froids, la neige et la glace sont tous des causes de pertes d’adhérence et, malheureusement, d’accidents de la route. C’est pourquoi il est important de ne pas faire de compromis lors de l’achat de pneus d’hiver (pour voir notre article sur le sujet cliquez ici). Les pneus neufs de bonne qualité bénéficient d’avantages marqués, notamment à cause de leur utilisation de technologie toujours plus innovante.

Un des domaines d’innovation dans l’industrie des pneus est celui des additifs ajoutés à la gomme avant le moulage. Pour les pneus d’hiver tout particulièrement, le plus important de ces additifs est la silice. Ce composé permet au pneu de résister encore davantage aux durs mois d’hiver tout en lui donnant encore plus d’adhérence sur les chaussées mouillées. Les taux à haute proportion de silice ont également une résistance au roulement plus faible, rendant votre voiture moins énergivore.

Une technologie qui date

Il y a vingt ans à peine, la silice n’était pas encore aussi abondamment utilisée dans le domaine de l’automobile. Si l’on connaissait son effet sur le caoutchouc, on ne l’utilisait pas encore pour son impact sur la conduite hivernal. Au départ, elle est utilisée pour des pneus de haute performance, par exemple dans le monde de la course. Un pneu à haute teneur en silice permettaient aux pilotes les plus innovateurs de gagner de précieuses secondes.

C’est la société française Michelin qui a joué un rôle de pionnier dans le développement de cette technologie en en ajoutant à ses pneus dès 1992. Déjà à l’époque, les pneus produits avec la silice sont entre 10% et 25% plus efficaces que leurs concurrents. Bien vite, au début des années 2000, la silice devient la norme. Aujourd’hui, le noir de carbone traditionnel est davantage utilisé comme colorant que comme agent de remplissage! Un pneu de course, par exemple, aura 88% de silice pour 12% de noir de carbone.

La solution écologique?

Aujourd’hui, les manufacturiers se tournent de plus en plus vers des alternatives écologiques, et ces additifs ne font pas exception. Tout caoutchouc a besoin d’agents de remplissage afin de rendre le mélange de gomme homogène. Traditionnellement, il s’agissait de produits dérivés du pétrole et de noir de carbone, deux produits extrêmement polluants. La silice et ses composés, eux, sont créés à partir d’une ressource qui nous est abondante: le sable.

Ce type d’additifs est également avantageux pour l’environnement d’une autre manière. En réduisant la résistance au roulement, ils réduisent grandement la quantité de carburant consommée lors des déplacements. Selon la compagnie de polymères française Rhodia, la silice aurait réussi quelque chose que peu de molécules peuvent se vanter. À elle seule elle aurait fait sauver aux automobilistes près de 20 milliards de litres d’essence depuis son introduction sur le marché!

Lors de votre prochain achat de pneu d’hiver, vous saurez maintenant l’importance de choisir un pneu aux composés innovants et à la gomme de bonne qualité. Il peut sembler incongru de sauver de l’argent en dépensant davantage. Pourtant, grâce au pouvoir de la silice sur la consommation de votre voiture et la résistance de vos pneus, c’est certainement ce qui arrivera!

À propos de l’auteur

Marc Bouchard is passionate about cars... and many other things. He started out as a general journalist and has been working on cars for the past twenty years. We see him on TV, hear him on the radio and read about him everywhere. Often called upon as an expert analyst.

Articles similaires