J’ai roulé sur un nid de poule…

/ J’ai roulé sur un nid de poule…

J’ai roulé sur un nid de poule…

Par |2020-03-30T08:50:17-04:00samedi 28 mars 2020|Guide et conseils|

Après la saison du gel, et surtout celle du dégel, on voit chaque année apparaître sur nos route ces fameux trous: les nids-de-poule. Si vous conduisez sur les routes du Québec depuis plusieurs années, il est plus que probable que vous ayez déjà eu une malencontreuse rencontre avec l’un d’entre eux. Moi, je l’ai fait. Et pas nécessairement avec délicatesse. Mais heureusement, rien de trop tragique n’est survenu, et ma voiture (et ses pneus) s’en est plutôt bien tirée.

Comme ce fût le cas pour moi, traverser quelques nids-de-poule est rarement la source de bris importants. Il est quand même essentiel de se renseigner sur les risques possibles et, principalement, sur ce qu’on doit faire en cas de dommage!

Attention, pneus fragiles !

Les pneus et les jantes de votre véhicule ainsi que la suspension et l’alignement sont les plus à risques de défaillir à cause des chocs engendrés par les imperfections de la route. Certains chocs pourraient même endommager vos pneus de façon irrémédiable!

Les problèmes d’alignement se manifestent par de la vibration et une direction moins efficace, tandis que les secousses répétées peuvent causer votre suspension à moins bien absorber les coups.

Pour les roues, une inspection visuelle vous permettra de détecter les bris. Une bosse dans le pneu, par exemple, peut indiquer que les plis interne du pneu sont endommagés et que sa structure est affaiblie.

Pas de précipitations

Lorsqu’on frappe un nid-de-poule, le plus important, c’est de savoir comment réagir. Après avoir découvert des signes d’endommagement sur votre véhicule, ne tardez pas à consulter votre centre d’entretien mécanique. Agir rapidement permet notamment de réduire les dégâts engendrés au véhicule, mais surtout de vous protéger.

Si vous voulez porter votre cause devant les tribunaux, sachez qu’il vous est possible de le faire. Par contre, il vous sera demandé de prouver plusieurs choses, notamment la responsabilité des autorités et l’absence de signalisation, ainsi que fournir des photos du lieu de l’événement et du nid-de-poule en question. Donc, ne faites pas comme moi et passez tout droit, Si vous voulez intenter un recours, prenez le temps de documenter toutes les étapes. Sachez seulement que les résultats positifs sont extrêmement rares !

Comme vous pouvez le constater, une fois que les dégâts sont faits, il y a malheureusement peu de recours à prendre. Il est donc essentiel de prévenir plutôt que réparer. Il vous faudra donc peut-être changer quelques habitudes de conduite.

Attention, lentement

Si traverser le nid-de-poule est inévitable, ralentissez le plus possible avant l’impact et relâchez les freins au dernier moment. En effet, freiner pendant l’impact pourrait causer encore plus de dommages!

Avant même de prendre la route, cependant, on vous recommande fortement de faire l’inspection de vos pneus régulièrement. Pourquoi ne pas profiter de votre prochain changement de pneus? La pression, par exemple, joue un rôle très important. Un pneu trop gonflé aura davantage tendance à éclater tandis qu’un pneu qui ne l’est pas assez sera plus fragile.

Maintenant que vous êtes bien outillés, plus besoin d’angoisser devant les nids-de-poule, ces tristement célèbres emblèmes de nos routes. En prenant toutes les précautions requises, vous minimiserez les risques de dommages mécaniques et économiserez sur votre entretien annuel. Qui aurait cru que cela serait si simple? Mais je vous l’avoue, franchir un nid de poule rend quand même le conducteur nerveux! Je le sais de source sûre!