Anatomie d’un pneu

/ Anatomie d’un pneu

Anatomie d’un pneu

Par |2020-04-27T10:39:25-04:00samedi 25 avril 2020|Guide et conseils|

Le pneu moderne, c’est plus qu’un simple cylindre de caoutchouc. En effet, c’est le produit de plus d’un siècle de développement qui combine toutes les sphères de la technologie afin de nous offrir l’expérience la plus confortable et sécuritaire quand on fait une promenade. Cela explique probablement la complexité de la structure d’un pneu, dont les multiples couches ont été conçues pour assurer la plus grande traction tout en gardant sa solidité. Bien comprendre la façon dont vos pneus sont faits vous permettra de mieux prendre soin d’eux et peut-être même faire un choix plus judicieux lors de votre prochain achat.

La fameuse bande de roulement, par exemple, c’est la surface qui entre en contact avec la route. Les motifs en reliefs qui la recouvrent sont appelés la sculpture. C’est elle qui fournit la traction à votre véhicule. Comme vous le comprendrez, il faut qu’elle soit faite d’un matériau très résistant pour tenir le coup pendant plusieurs milliers de kilomètres. Par contre, il faut aussi que le caoutchouc soit relativement élastique afin d’encaisser les chocs et offrir une tenue de route plus grande. Son épaisseur peut être un bon indicateur de l’usure de votre pneu.

Métal et textile

Sous cette bande de gomme, pour assurer la rigidité de la structure de votre pneu, il y a différentes couches de métal et de textile, appelées nappes. Les nappes sommet sont constituées de câbles d’acier très résistants et sont situées directement sous le caoutchouc. Elles permettent au pneu de ne pas trop s’étirer sous l’effet de centrifugation. Leurs fibres sont liées à celles de la nappe-carcasse, une couche tissée de câbles de textile qui est le coeur de la structure du pneu. Un pneu moyen peut contenir 1 400 câbles! Finalement, au centre, on y trouve une chambre à air de caoutchouc synthétique. Elle doit être très étanche car c’est en moyenne à 35 livres de pression par pouce carré qu’elle doit résister.

Pour protéger ce centre fragile, le pneu est recouvert de flancs de caoutchouc qui préviennent les chocs et les égratignures. Ces derniers sont faits d’une gomme plus rigide qui donne un meilleur contact avec la jante. Pour s’attacher à cette dernière, le pneu est doté de tringles d’attachement dont le rembourrage permet une transmission plus efficace du freinage et du couple moteur.

Bien qu’on retrouve sur le marché toutes sortes d’agencements de gomme, de structures et de matériaux différents, ce que vous venez d’apprendre vous sera toujours utile. En effet, du pneu le moins luxueux au plus haut de gamme, ils suivent tous (ou presque) ce schéma de base. Lors de votre prochain achat, au moins vous saurez exactement ce qu’il en est!