Quel est le lien entre votre voiture et la Grèce antique?

Par Marc Bouchard | dimanche 12 juin 2022 | BlogueActualités

Dernièrement, mon fils a eu la chance de partir en vacances quelques semaines à Athènes, la capitale grecque et, bien sûr, un des lieux les plus importants de l’Antiquité. Oui, je suis un peu jaloux, mais qui aurait cru qu’il aurait pu en repartir avec une idée de sujet pour ce blog? Je vais le laisser vous l’expliquer, mais il semble bien que les Grecs anciens étaient plus ingénieux qu’on le pense!

 

Effectivement, on pense rarement à la Grèce antique lorsqu’il s’agit de partir en voiture et pourtant les technologies développées à cette époque ont encore un impact sur notre façon de nous déplacer. C’est ce que j’ai eu la chance de constater lors de ma visite au musée Kotsanas de la technologie en plein cœur du quartier Kolonaki, à Athènes. Même si les Grecs n’ont pas inventé les pneumatiques modernes, vous serez sûrement surpris d’apprendre leur impact sur le design des voitures modernes.

Odomètre et moteur antiques!

Bien qu’ils n’aient jamais utilisé ces technologies pour se déplacer, les Anciens avaient visiblement beaucoup d’idées d’inventions! Dès le troisième siècle avant notre ère, c’est-à-dire il y a plus de 2200 ans, ils connaissaient déjà les secrets des systèmes hydrauliques. On peut mentionner notamment la pompe de Ktesibios qui pouvait projeter de l’eau grâce à des pistons et des cylindres. D’autres inventions utilisent des courroies et des poulies pour déplacer automatiquement un chariot sur des essieux. Ça vous rappelle quelques éléments des moteurs d’aujourd’hui?

Un moteur à vapeur a même été inventé au premier siècle par un certain Héron, mais c’était plutôt un objet de curiosité qu’un moyen de transport. Par rapport aux roues, ce qui, j’imagine, intéressera davantage le lecteur moyen de ce blog, vous serez surpris d’apprendre que certaines des technologies sont encore en usage aujourd’hui. C’est le cas, par exemple, de l’odomètre d’Archimède capable d’afficher la distance parcourue en la calculant grâce à des engrenages. Le calcul mathématique est possible car on connaît la circonférence de la roue exactement comme le fait votre voiture actuelle.

Et les pneus?

Heureusement, même si sa conduite dépend de nombreux concepts découverts en Grèce antique, votre véhicule n’utilise pas les mêmes pneus! Il faut comprendre qu’il s’agissait à l’époque de roues de bois, souvent pleines et fixées avec du métal. Leur seul objectif était de résister aux coups sans se soucier de la friction de l’air ou du confort des usagers. On est loin des chambres à air faites de matériaux adhérents comme c’est le cas pour les pneus modernes.

 

Je serais curieux de savoir quelle performance aurait donné un chariot doté de Michelin Pilot Sport S ou de Continental Procontact! Une chose est certaine: nous sommes chanceux de pouvoir profiter de la sécurité et de la confiance qu’ils apportent sur la route. Et que dire de la facilité avec laquelle on peut les acheter en ligne! Je n’aurais franchement pas voulu être à la place d’un pilote de char antique…

À propos de l’auteur

Marc Bouchard is passionate about cars... and many other things. He started out as a general journalist and has been working on cars for the past twenty years. We see him on TV, hear him on the radio and read about him everywhere. Often called upon as an expert analyst.

Articles similaires