Pourquoi pas un pneu sans air

/ Pourquoi pas un pneu sans air

Pourquoi pas un pneu sans air

Par |2019-06-26T17:06:51-04:00samedi 22 juin 2019|Actualités|

Michelin l’a déjà fait : le Tweel, dévoilé il y a quelques années, est le premier pneu sans air, totalement en caoutchouc, qu’un constructeur a commercialisé. Le Tweel n’avait cependant qu’une utilité partielle, puisqu’il s’adressait essentiellement aux petits véhicules comme des carts de golf par exemple.

Cette fois, le projet est plus sérieux. Michelin s’est associé à General Motors pour créer un pneu absolument sans air, qui pourrait équiper les véhicules GM dès 2024. Déjà pensé, le pneu fait l’objet de plusieurs tests, tests qui devraient augmenter en nombre au cours des prochaines années.

Le  Uptis, puisque c’est le nom qu’il porte, est en fait un anneau de caoutchouc, entourant une structure de rayons aussi en caoutchouc. Bien que les avantages du pneu sans air soient évidents (notamment l’absence de crevaison et une usure plus égale), le défi est d’assurer le confort et la tenue de route similaires à celle d’un pneu gonflé.

« Ce pneu est non seulement increvable, mais capable d’assurer une performance sans égale», a déclaré M. Éric Vinesse, directeur de la recherche et développement chez Michelin.

GM à l’aide

General Motors est associé directement au projet. Pour le moment, les tests s’effectuent et continueront de le faire sir la voiture 100% électrique de la compagnie, la Chevrolet Bolt. On estime que plusieurs modèles pourraient obtenir les pneus sans air Uptis dès 2024.

C’est au Michigan, au cours des prochaines mois, que les tests de GM prendront place. On évaluera alors la performance, l’adhérence. Mais aussi le niveau sonore et le confort de pneus, des notions particulièrement importantes dans une voiture électrique sans bruit de moteur.

Quels avantages?

Le pneu Uptis (pour «Unique Puncture-proof Tire System»  soit Système unique de pneumatique anti-crevaison) présente plusieurs avantages indéniables, non seulement pour le conducteur mais pour l’environnement tout entier.

Il semble en effet que plusieurs millions de pneus sont jetés chaque année en raison d’une usure prématurée ou de crevaisons. En maîtrisant ces éléments, on estime à 200 millions annuellement le nombre de pneus qui ne prendront pas le chemin de sites de recyclage, si tous les pneus du monde profitent de cette technologie évidemment.

Mais l’impact est aussi évident pour la voiture elle-même, puisque l’absence de crevaison diminue le risque d’accident. La diminution du poids de chaque pneu contribue aussi à améliorer les performances des véhicules. Cela permettrait d’enlever quelques kilos rendus inutiles, amenant une réduction potentielle des émissions de CO2, sur la vie d’une voiture et à l’échelle de la flotte automobile mondiale.

On ignore, pour le moment, quand le pneu Uptis sera offert au grand public.