Michelin: une histoire de pneus… et de bouffe!

/ Michelin: une histoire de pneus… et de bouffe!

Michelin: une histoire de pneus… et de bouffe!

Par |2021-01-14T09:40:22-05:00lundi 11 janvier 2021|Actualités|

Lorsqu’on vous parle de Michelin, vous avez sûrement en tête des pneus performants qui n’ont pas peur des routes hivernales. Ou peut-être avez-vous imaginé le fameux bonhomme Michelin (dont le vrai nom est Bibendum), emblème de la compagnie depuis longtemps. Or, pour le monde de la restauration et de l’hôtellerie, le nom du célèbre manufacturier évoque davantage les dures critiques et l’attribution d’étoiles à des plats exemplaires. En effet, c’est la même compagnie dont le nom figure sur tant de pneus qui édite chaque année l’un des guides gastronomiques les plus prestigieux du monde: le guide Michelin.

Le Guide, ou “Comment user vos pneus de manière agréable”!

Hé non, le nom n’est pas une coïncidence! S’il est davantage associé avec le caoutchouc, son influence sur le domaine de la cuisine reste à ce jour dominante. La sortie du guide 2021 en janvier dernier a d’ailleurs fait beaucoup de vagues, pour le plus grand plaisir des foodies. Normal, lorsque l’on considère ce que de perdre ou de gagner une étoile peut représenter pour un restaurant! Mais comment est-ce qu’une compagnie de chambres à air a bien pu devenir une référence du monde de la nourriture? La réponse est simple: une campagne de pub qui a (très) bien fonctionné!

En effet, le premier Guide Michelin n’était rien d’autre qu’un coup de pub, destiné à faire mousser les ventes de la jeune compagnie après l’exposition universelle de 1900. À l’époque, il y a moins de 2500 conducteurs dans toute la France et les cartes routières y sont rares. Bien que principalement destiné aux cyclistes, cette première édition est à l’époque une des seules ressources d’informations vitales pour les automobilistes: garagistes, médecins et même points d’intérêt touristique.

En dix ans à peine, le tirage de ce qui ne devait être qu’un dépliant publicitaire double. Après la première guerre mondiale, la démocratisation de l’automobile et le développement de nouvelles routes amène un renouveau de la gastronomie, tout le long de l’autoroute des vacances. C’est à ce moment que Michelin décide d’y intégrer des restaurants, utilisant la classification par étoiles dès 1926. C’est le début d’une époque.

Une référence encore aujourd’hui

Au courant du siècle suivant, le Guide n’a cessé de gagner en prestige et de s’agrandir, s’étendant d’abord au reste de l’Europe, puis au monde. En 2021, les restaurateurs de Tokyo, New York, Bangkok et Paris devront encore une fois faire face aux rudes critiques des collaborateurs Michelin. Comme pour leurs pneus, la compagnie est reconnue pour son contrôle très strict de la qualité, allant jusqu’à retirer une étoile pour avoir changé le fromage d’un soufflé pour du cheddar…

Probablement l’une des campagnes de publicité ayant eu le plus de succès de l’histoire, on ne peut nier qu’il s’agit d’une victoire monumentale pour Michelin. Qui aurait pu croire que le succès d’un manufacturier de pneus pourrait dépendre de critiques culinaires? Pourtant, la compagnie française persiste , invitant chaque année les automobilistes à prendre la route et découvrir les bonnes tables de notre planète. Jusqu’où irez-vous pour manger?