GoodYear offre un pneu pour les voitures autonomes… et volantes

Par Marc Bouchard | jeudi 27 juin 2019 | BlogueActualités

Certains fabricants sont de vrais visionnaires. Mais parfois un peu trop…. On peut certainement se demander si GoodYear n’a pas été un peu trop loin avec son pneu concept appelé Aero et destiné…. Aux voitures volantes, rien de moins.

L’idée de GoodYear est simple : concevoir un pneu qui serait à la fois un pneumatique traditionnelle pour faire rouler la voiture, et une hélice, pour la propulser dans les airs. Évidemment, vous aurez compris qu’il s’agit d’un prototype issu de l’esprit d’un ingénieur particulièrement inventif. L’objectif ultime du pneu Aero : réduire la congestion, et lancer un débat de société. Il a certainement piqué la curiosité en tout cas!

Le pneu Aero est quand même bien pensé. Il présente de nombreuses caractéristiques autrement inconnues.

Conception multimodale:

L’AERO est un concept multimodal à basculement rotorique. En français, cela signifie simplement qu’il est multifonction, et parfaitement orientable dans toutes les directions pour servir d’hélice. Il serait, littéralement, l’équivalent du système de propulsion de la voiture volante. Avec des véhicules performants, l’AERO donnerait aux futurs navetteurs la liberté de se déplacer sans à-coups de la route au ciel.

Structure non pneumatique:

pour pouvoir remplir son rôle, le Aero est sans air, mais résistant. Il propose des rayons semirigides, qui peuvent supporter le poids du véhicule et servir de pales de propulsion. Il est donc pensé pour offrir assez de résistance pour rouler, mais assez de légèreté pour voler.

Propulsion magnétique:

Le concept AERO utiliserait la force magnétique pour fournir une propulsion sans frottement. Cela permettrait aux vitesses de rotation élevées requises de conduire le véhicule au sol et, lorsque la roue est inclinée, de soulever un véhicule dans les airs et de le propulser vers l’avant. Mais bon….. ce n’est toujours qu’un concept!

Détection optique:

l’AERO utiliserait des capteurs à fibre optique basés sur la lumière pour surveiller les conditions de la route et l’usure des pneus. Un principe que l’on connait bien, mais qui risque de faire exploser le coût de production.

Intelligence artificielle:

En d’autres mots, c’est le pneu qui modifierait au besoin le plan de vol, tout en transmettant l’information aux autres véhicules.

Vous aurez compris que le pneu Aero n’est que conceptuel. Mais attention, Goodyear développe actuellement certaines de ses technologies, telles qu’une structure non pneumatique et des capacités de pneus intelligentes, tandis que d’autres pourraient servir de base à de nouvelles idées et à de nouveaux produits à l’avenir.

À propos de l’auteur

Marc Bouchard is passionate about cars... and many other things. He started out as a general journalist and has been working on cars for the past twenty years. We see him on TV, hear him on the radio and read about him everywhere. Often called upon as an expert analyst.

Articles similaires