Cinq pneus à la techno funky!

/ Cinq pneus à la techno funky!

Cinq pneus à la techno funky!

Par |2020-05-13T10:32:51-04:00samedi 09 mai 2020|Actualités|

Lorsque vous vous imaginez un pneu, vous êtes probablement loin de vous imaginer un dispositif technologique ultra-intelligent qui, par exemple, s’adapte à la météo ou qui produit de l’oxygène grâce à la photosynthèse. Pourtant, au courant des dernières années, ce sont ces fonctionnalités et bien plus encore qui ont été montées sur des prototypes et dévoilées au grand public par les manufacturiers. Ce qui pouvait paraître comme de la science fiction il y a une décennie à peine pourrait bien être le futur du pneu! De plus en plus, l’innovation technique prend place non seulement dans la construction du pneu, mais dans son utilité elle-même. Voici quelques exemples de ces technologies automobiles hautes en couleurs!

 

  1. Goodyear BH03

    Une des critiques que l’on peut souvent entendre au sujet des voitures électrique est leur manque d’autonomie. Imaginez s’il était possible à vos pneus de générer de l’électricité et, de cette façon, recharger petit à petit la batterie. C’est ce que nous a fait miroiter Goodyear en 2015 lors du dévoilement de son prototype BH03 au salon de Genève. Le pneu génère de l’énergie de deux manières: il convertit l’électricité statique accumulée par la friction ainsi que la chaleur de la lumière, particulièrement bien absorbée par son matériau. Voilà un concept que je ne serais pas étonné de voir sur le marché au courant de la prochaine décennie!

  2. Continental ContiAdapt

    Au Québec, ce concept présenté au salon de Francfort en 2017 pourrait être bien utile. Le système ContiAdapt, développé par le manufacturier Continental, est un dispositif intelligent qui permet d’ajuster la pression à des endroits précis du pneu pour assurer une traction optimale dans toutes les conditions météorologiques. Une pression maximale, par exemple, pourra réduire la résistance au roulement sur les routes sèches en minimisant l’espace de contact alors que de réduire la pressions aura l’effet contraire et permettra une tenue de route supérieure sur les routes enneigées. Il faut dire que ce genre de dispositif existe déjà sur certains modèles depuis plusieurs années, mais que l’intégration de cette technologie au pneu serait une première sur le marché.

  3. Hankook eMembrane

    Dans la même veine, la compagnie Hankook avait déjà eu l’idée dès 2014 d’un pneu dont la surface de contact s’adapte aux conditions. Le résultat? L’eMembrane, un concept qui a même gagné un prix lors des International Design Excellence Awards de l’année 2014. Plutôt que de s’adapter selon les conditions de la route, cependant, c’est selon sa vitesse qu’il ajuste sa bande de roulement. Cette dernière a été conçue avec une cavité centrale qui se remplit lorsque le véhicule atteint une grande vitesse. Cela permet à la voiture de minimiser la friction et économiser de l’essence à basse vitesse tout en ne perdant aucune efficacité. À quand le premier pneu adaptatif sur nos routes?

  4. Bridgestone “Air Free Concept”

    La compagnie Bridgestone n’est pas la seule à avoir développé un pneu sans air, mais c’est le design à rayons de ses trois générations de prototypes dévoilées entre 2011 et 2017 qui rend leur conception assez exceptionnelle pour se retrouver sur cette liste. Avec une bande de roulement très mince et un coeur composé de rayons fabriqué dans de la résine ultra-résistante, on est loin d’un pneu rigide conventionnelle. Capable de facilement absorber les chocs et de retrouver sa forme d’origine avec peu d’impact sur l’usager, rouler avec un pneu sans air semble être assez confortable!

  5. Goodyear Oxygen

    Inspirée par les idéaux écologiques de la marque et pour sensibiliser son public aux enjeux du recyclage de matériaux et d’émissions de gaz à effet de serre, la compagnie Goodyear a dévoilé en 2018 cet audacieux concept: un pneu qui respire. À l’intérieur, c’est un tapis de lichen vivant qui permet au CO2 de se transformer en oxygène tout en étant hydratés par l’humidité récoltée dans l’air par le matériau de la roue. Bien qu’effectivement de peu d’utilité au conducteur, on n’a qu’à s’imaginer la qualité de l’air si tout le monde roulait avec ces pneus pour en voir l’intérêt!

Bien sûr, ce n’était que cinq exemples parmi la multitude de concepts parfois insolites présentés par les manufacturiers, mais on peut facilement y voir quelques pistes sur la nature du pneu du futur. La voiture de demain sera sûrement équipée de pneus intelligents qui savent s’adapter à toutes les conditions et qui sont protégés des crevaisons. Qui sait, peut-être même qu’un jour il sera naturel de rouler au lichen!